7.5 L’art et la matière

une sculpture d'une petite danseuse de quatorze ans
La petite danseuse de quatorze ans par Edgar Degas

Parmi tous les arts, la sculpture en est un qui nous offrent des images tout à fait des reproductions des formes naturelles. Des artistes tels que Auguste Rodin, connu pour Le Penseur, Edgar Degas avec des ballerines et Gaston Lachaise avec ses statues de femmes nues exagérées se sont concentrés sur le corps humain. D’autres tels qu’Antoine-Louis Barye et François Pompon ont créé des reproductions d’animaux. Aujourd’hui, on peut faire des sculptures 3D, avec l’aide des ordinateurs et une imprimante 3D.

Exercice A. Compréhension du texte

Lisez l’extrait ci-dessous de l’article, La Sculpture : Ressources pédagogique, qui examine ce genre d’art et notez les constructions verbales qui sont en mots gras. Qu’est-ce que vous remarquez ? Quelles sont les différences entre les constructions ?

Le mot sculpture vient étymologiquement du latin « sculpere » qui signifie « tailler » ou « enlever des morceaux à une pierre ». Ce terme désigne l’activité artistique qui consiste à concevoir et réaliser des œuvres d’art en trois dimensions. Par extension, il désigne également l’objet résultant de cette technique. Les deux types de sculptures traditionnelles sont le modelage ou la taille.

Pratiquant sur des matériaux malléables à main nue ou aidé d’outils, le sculpteur de modelage crée des formes et détails en relief ou en creux. En séchant, le matériau se transforme et garde ces modifications. Il existe deux techniques de modelage : le modelage par accumulation de matière ou le modelage par suppression de matière. L’argile est le matériau de prédilection du modelage. Très répandue sur la surface de la Terre et simple à extraire, elle est très accessible. Facile à utiliser avec peu ou pas d’outils, l’argile est présente dès les premières créations artistiques de l’être humain. Parmi les autres matériaux de modelage, on peut citer le plâtre, le papier-mâché, la pâte à sel, la cire, et cetera.

La taille, en sculpture, est l’action d’enlever de la matière d’un bloc afin de faire apparaître des formes. Contrairement au modelage, elle se pratique sur des matériaux relativement durs sachant supporter l’action des outils. La pierre est le matériau par excellence de la sculpture en taille dans l’histoire de l’art. Selon les ressources locales, la pierre peut être considérée comme un matériau rare et les techniques d’extraction en carrière sont longues et coûteuses. S’exportant dans le monde entier, certains types de pierre, comme le marbre, sont considérés comme des matériaux « nobles”. La sculpture “en taille” s’est également pratiquée avec le bois, l’os ou encore l’ivoire.

On retrouve la sculpture dans de nombreuses civilisations de l’Antiquité : grecque, chinoise, romaine, égyptienne, etc. Ayant été utilisée surtout dans les rites funéraires, la sculpture antique représentait souvent les dieux ou permettait de leur faire des offrandes. Les XVIIe et XVIIIe siècles ont été très productifs en création sculpturale en Europe, une dynamique toujours liée aux commandes religieuses mais aussi impulsée par la noblesse et la royauté, à l’image de l’Académie royale de peinture et de sculpture fondée pendant la régence d’Anne d’Autriche. La création de l’académie royale fait évoluer le statut de l’artiste en le détachant des corporations d’artistes-artisans et en systématisant un enseignement valorisant les canons de l’Antiquité et l’étude de la nature et des corps.

Depuis la fin du XVIIIe siècle, la remise en question des canons de l’Antiquité et des sujets traditionnels s’amplifie et les artistes de plus en plus de liberté de création en des contraintes exigeantes de la commande. L’art de l’après Seconde Guerre mondiale est appelé « art contemporain », période pendant laquelle les artistes continuent de questionner le statut de l’œuvre d’art. En sculpture, les mouvements qui marquent cette période ont tous un point commun : expérimenter une nouvelle manière de créer et de mélanger les formes d’art et d’expression. De nos jours, les nouvelles technologies ouvrent un champ des possibles immense en matière de création sculpturale. L’audiovisuel, les impressions 3D, le virtuel, ayant permis d’entrevoir de nouvelles formes de création, ont bouleversé – et continuent de bouleverser – la notion d’œuvre d’art.

Exercice B. Analyse grammaticale

Décidez laquelle de ces règles grammaticales est correcte pour chacun.

Exercice C. Vérification de grammaire I

Étape 1

Choisissez la réponse correcte utilisant le participe présent. Faites attention au temps verbal du verbe conjugué.

Étape 2

Conjuguer le verbe en parenthèse dans l’espace à la fin de la phrase en utilisant un participe présent. Faites attention au temps verbal du verbe conjugué.

Modèle : Elle boit du thé en (lire) le roman.  lisant

Exercice D. Revenons au texte

Répondez à ces questions avec votre partenaire.

  1. Quelles sont les différences entre la sculpture de taille et de modelage ?
  2. Quels matériaux sont utilisés dans la sculpture de taille ? de modelage ?
  3. Quel était l’usage principal de la sculpture dans l’Antiquité ?
  4. Que s’est-il passé pour la sculpture entre le XVIIe et XVIII siècle ?
  5. Sur quels thèmes se focalisait la sculpture entre le XVIIe et XVIII siècle ?
  6. Décrivez l’évolution des sculpteurs et leur état d’esprit envers le processus de création après le XVIIIe siècle.
  7. Quelles nouvelles techniques modernes ont révolutionné le champ des possibles pour la sculpture ?

Exercice E. Bavardons !

Répondez à ces questions avec votre partenaire.

  1. Quand vous allez au musée, ou quand vous visitez un endroit touristique, est-ce que vous vous intéressez aux sculptures ?
  2. Quelle est votre sculpture ou statue préférée ? Pourquoi ? Est-ce que vous l’avez-vue en vrai ? Si oui, donnez des détails.
  3. En France il est très courant que les enfants pratiquent des activités de modelage, à l’école ou en centre de vacances, comme la pâte à sel ou le papier mâché. Avez-vous pratiqué ce genre d’activités quand vous étiez plus jeunes ?
  4. Quels types de matériaux est-ce que vous préfèreriez utiliser si vous vouliez faire de la sculpture ? Pourquoi ?
  5. Quelle technique moderne pour la sculpture vous intrigue le plus ?

Exercice F. Pratiquons

Répondez à ces questions avec votre partenaire.

  1. Est-ce que vous faites parfois des activités de loisirs ou artistiques simultanément ? Par exemple, est-ce que vous dessinez en prenant des notes pendant vos cours, écoutez de la musique en faisant vos devoirs, chantez en marchant, et cetera… ?
  2. Connaissez-vous une personne (artiste, personnage historique membre de votre famille, ami…) qui est douée pour faire plusieurs choses en même temps ? Donnez des détails.
  3. Avez-vous déjà observé un artiste créant une œuvre devant vous ? Discutez-en.
  4. Quels artistes que vous admirez sont particulièrement exigeants avec eux-mêmes dans leurs créations ?
  5. Sachant que la sculpture de taille consiste uniquement à enlever de la matière sur des matériaux durs, et la sculpture de modelage peut soit ajouter soit enlever de la matière de matériaux souples, quel type de sculpture préfèreriez-vous pratiquer ? Pourquoi ?
  6. En vous référant au paragraphe sur l’Histoire de la sculpture et citant des exemples précis du texte, quelle époque vous intéresse le plus concernant la sculpture et l’état d’esprit des sculpteurs ? Pourquoi ?

Exercice G. Bavardons et écrivons !

Étape 1

Regardez la vidéo, « Le chat / Le lion de Belfort » à partir de 3’55 chez vous et prenez des notes sur des détails qui vous semblent intéressants.

Étape 2

En classe, discutez avec votre partenaire des questions suivantes :

  1. Qui était Auguste Bartholdi ?
  2. En choisissant de sculpter un lion à Belfort, qu’est-ce que Bartholdi voulait célébrer et symboliser ?
  3. Pourquoi Bartholdi a-t-il sculpté une flèche presque cachée dont la pointe va en direction de l’Allemagne ?
  4. Y a-t-il des sculptures (statues, constructions, etc…) iconiques dans votre culture ? Dans votre état ou ville d’origine ?

Étape 3

Individuellement, écrivez un projet de sculpture pour votre ville ou état ou culture. Choisissant un animal spécifique, cette sculpture doit symboliser les qualités des habitants ou une partie de leur Histoire. Décrivez votre projet en expliquant quel matériau sera utilisé, puis présentez à votre partenaire.

Étape 4

Ayant présenté chacun votre projet individuel, discutez des avantages et inconvénients de chaque projet.

Étape 5

Enfin, avec votre partenaire, discutez et écrivez un projet en commun similaire en gardant à l’esprit vos critiques de l’étape 4 pour éviter un maximum d’inconvénients pour ce prochain projet :

Votre université va changer de mascotte et vous devez présenter un projet de sculpture d’un animal, réel ou imaginaire, qui représentera les valeurs de votre université. En décrivant l’animal, expliquez pourquoi il symbolise bien votre université, donnant des détails sur les matériaux utilisés.

Créé par Clarisse Barbier Lee

Licence

Partagez ce livre